Jdr, le mag.fr

Jdr-mag, toute l'actualité des sites web

La fin des likes sur Instagram ?

Instagram va-t-il supprimer les likes sur sa plateforme ? Voici des captures d’écran découvert par le chercheur Jane Wong Manchun qui montrent qu’Instagram pourrait envisager de faire bouger les choses sur sa plateforme, les publications ne montrent plus exactement combien de personnes ont aimé votre publication. Au lieu de cela, vous verriez que cette dernière est aimée par quelques personnes « et d’autres ». Uniquement le créateur de la publication pourra voir le total des mentions j’aime, notamment grâce aux statistiques des comptes professionnels.

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

« Nous voulons que vos abonnés se concentrent sur ce que vous partagez, et non sur le nombre de mentions j’aime de vos posts » dits Instagram dans un communiqué expliquant ce changement. « Pendant ce test, seule la personne qui a publié une publication verra le nombre total de j’aime ».

Le changement semble provenir d’une conviction croissante selon laquelle les chiffres (notamment de likes) sont mauvais pour la santé mentale des utilisateurs et peuvent les conduire à des situations dangereuses en recherchant des publications susceptibles de générer beaucoup de j’aime comme annoncer par kenoby.fr.

Instagram a confirmé à TechCrunch qu’il s’agissait d’un test interne que le public ne peut pas voir pour le moment. Dans une déclaration, un porte-parole d’Instagram a déclaré que la fonctionnalité n’était pas testée « pour le moment » en externe, mais qu’ils explorent des moyens de réduire la pression sur Instagram.

Le test d’Instagram intervient juste un mois après que Twitter ait suggéré une refonte qui rendrait plus difficile la comptabilisation des comptes de retweet dans le but de ralentir la mentalité de troupeau et les efforts supplémentaires de Twitter pour rendre le site moins abusif, comme l’a expliqué le fondateur, Jack Dorsey, à un TED.

Le changement possible intervient également à la suite de la proposition de règlementation au Royaume-Uni qui désactiverait les boutons « J’aime » dans les publications des utilisateurs de moins de 18 ans, dans l’espoir de rendre les réseaux sociaux plus sûrs pour les jeunes utilisateurs. Bien qu’aimer une photo semble inoffensif, chaque fois qu’un utilisateur appuie sur un bouton « J’aime », cette information est utilisée par les annonceurs pour compiler des informations sur l’utilisateur, souvent à son insu.

Ce changement ne changerait pas cette capacité de suivi des données, ne masquerait pas le nombre d’abonnés, ou n’aurait aucune incidence sur la façon dont les publications sont classées par le flux algorithmique omniscient d’Instagram, mais il s’agit d’un pas en avant pour rendre les réseaux sociaux légèrement moins dangereux pour votre santé mentale, ce qui est un bon début !

Posted under: Internet

Comments are closed.